Le chaos pour demain… et pour longtemps

Un article de Jean-Pierre Crouzat, FRAPNA

Le site de l’ancien hôpital d’Annecy vient enfin d’être vendu le 15 octobre dernier, pour un peu plus de 30 millions d’euros. Selon Jean-Luc Rigaut, « la déconstruction devrait commencer en fin d’année, voire début 2013 ».

Tous les utilisateurs de la RD 1508 le long du lac savent que le moindre incident à l’entrée d’Annecy bloque le trafic sur des kilomètres, que ce soit pour sortir d’Annecy ou pour y rentrer.

Les travaux de « déconstruction », puis de « reconstruction », vont durer des années et générer un flux de camions comme nous n’en avons encore jamais connu sur la rive ouest.

En parallèle, l’étude tronquée lancée en 2012 par le Conseil Général et la C2A va être présentée : création d’une voie de transports collectifs en site propre au milieu de la RD 1508, entre Annecy et Saint-Jorioz. Pourquoi tronquée ? Parce que les variantes possibles telles que l’aménagement d’un site propre le long de la piste cyclable ont été retirées de l’étude.

Conclusion : nous risquons fort de subir en même temps les travaux sur le site de l’ancien hôpital et l’aménagement lourd de la RD 1508 pour y implanter un site propre, en son milieu.

Si ce scénario voit le jour, ce sera un véritable chaos sur la rive ouest du lac, et en contrecoup sur sa rive est également. A moins qu’un site propre respectueux de l’environnement et des usagers soit créé le long de la piste cyclable.

Mais Jean-Luc Rigaut n’en veut pas, ni les maires de Sevrier et de Saint-Jorioz. Ne devraient-ils pas penser à la vie quotidienne de leurs administrés… à l’approche des municipales de 2014 ?

Publicités

3 réflexions au sujet de « Le chaos pour demain… et pour longtemps »

  1. guiraudon

    Christian Guiraudon
    oui ,c’est la galère mais à vouloir que certains continuent à avoir « les pieds dans l’eau » et le hors bord au ponton de la maison, on nous prive de la place qui servirait au transport de tous !
    un »site propre en son milieu » est à dire que les eaux de ruissellement de la route gorgées de HAp n’iront plus au lac ? va t-on en profiter pour protéger la ressource en eau ? c’est l’avenir du lac qui se joue avec le choix des transports !

    Répondre
    1. jpcfrapna74 Auteur de l’article

      Bonne remarque quant au « site propre », pas si propre que cela : avec des bus à carburant pétrolier, le site n’aura de « propre » que d’être réservé à ces véhicules, mais il sera pollué comme le reste de la chaussée par les HAP et autres résidus de combustion… lesquels finiront au lac à chaque pluie. A moins que les communes ne s’organisent pour collecter les eaux de ruissellement.
      La compétence de collecte des eaux pluviales est actuellement du ressort des communes. Cette compétence pourrait être consolidée au niveau des communautés de communes, voire à l’ensemble des communes de la cluse du lac. Le SILA réfléchit dans ce sens. A suivre donc…

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s