Le tunnel sous le Semnoz n’est pas la priorité

Un article de Jean-Pierre Crouzat, administrateur FRAPNA

Nous demandons depuis des années, pour le bassin du lac d’Annecy, que les élus décident en priorité de l’amélioration des transports collectifs, pour que nous sortions progressivement du tout voiture”. Sans succès.

En contraste, c’est avec une certaine précipitation que le Conseil Général est en train d’appeler les communautés de communes de la cluse du lac d’Annecy à cofinancer l’achat de terrains, par de l’argent public, aux entrées nord et sud d’un hypothétique tunnel sous le Semnoz. Ensemble, ils s’apprêtent à acheter pour 6,8 millions d’euros de terrains et d’immeubles pour un projet de tunnel encore non défini, dont environ la moitié du montant pour des acquisitions sur la commune de Sevrier, sur la base d’un dossier technique et financier très imprécis, et d’un plan de circulation qui demande encore un très gros travail d’évaluation.

Dans son projet d’aménagement à long terme, « Agglomération Annecy 2030 », la C2A envisage non pas une, mais deux versions de tunnel sous le Semnoz, l’une longue, débouchant à la place de l’hôtel Riant-Port, à Sevrier, l’autre plus courte et moins coûteuse. Nos élus vont-ils acheter des terrains là où le tunnel ne débouchera pas ?

Pour la FRAPNA et ses partenaires, des priorités de bon sens devraient s’imposer à tous pour ces prises de décisions :

  • que les pouvoirs publics mettent d’abord en place, sur la rive Ouest du lac, un système de transports collectifs en site propre performants, cadencés, peu ou pas émetteurs de gaz à effets de serre, et fonctionnant 7 jours sur 7 afin qu’il soit le plus attractif possible, de manière à rendre la vie quotidienne des usagers plus facile. Et également que soient prévus des parkings relais sécurisés, dits P+R, pour que les usagers habitant loin du TCSP puissent y garer leur voiture ou un deux-roues. Les emplacements existent le long du parcours, il suffit de les équiper.
  • que les élus de la grande région d’Annecy, comme les élus du tour du lac, décident enfin d’acter dans les SCoT et les PLU que la cluse du lac, du fait du caractère unique de son paysage, ne doit plus être considérée comme une des zones  possibles d’extension de l’agglomération. Un tunnel sous le Semnoz ouvrirait la rive Ouest du lac à une pression d’urbanisation sans précédent, et nous voulons l’éviter.
  • qu’avant d’acheter des terrains sur une partie de l’itinéraire, les responsables municipaux et le Conseil Général adoptent, enfin, un projet global pour les déplacements entre Annecy et Ugine en s’appuyant sur les conclusions des multiples études menées depuis plus de 20 ans sur ce sujet, éventuellement complétées et actualisées.

Nous souhaitons vivement que nos élus prennent à leur compte ces priorités, exprimées collectivement par la société civile, et ne se précipitent pas à investir de l’argent public sur un projet de tunnel qui reste encore à définir, et dont le financement est pour le moins incertain, comme c’est le cas depuis au-moins deux décennies.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Le tunnel sous le Semnoz n’est pas la priorité »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s