Archives pour la catégorie SCoT

Ces grands élus qui nous gouvernent…

Comme prévu, la 5ème réunion du Comité de Pilotage du projet de TCSP rive ouest a eu lieu jeudi 27/01.

Comme prévu, le bureau d’études a fait un bilan de la concertation publique : bilan positif car beaucoup de personnes sont favorables à ce projet. Certains ont noté leur préférence pour le tracé le long de la voie verte sur le court tronçon de Sévrier, pour avoir un vrai site propre bidirectionnel, les gens sont réservés sur le fonctionnement des couloirs d’approche aux carrefours, la circulation étant parfois complètement bloquée. Des remarques aussi pour souligner l’importance d’un site propre intégral pour être efficace. J’ai à nouveau insisté sur l’importance d’un « vrai » site propre, sur le fait que le tronçon qui longerait la piste cyclable à Sévrier est de 2,5 kms seulement, sur l’étude de la SYSTRA qui montre que le tracé le long de la voie verte serait plus efficace…

Mais comme prévu, le tracé retenu est celui sur la RD1508 !! (le diaporama présenté avait déjà choisi le tracé avant toute discussion). On m’a quand même répondu que l’on prenait note de mes remarques !!

Ensuite est venu le sujet de la Déclaration d’Utilité Publique (DUP) commune « tunnel + TCSP » : le vice président du Conseil Général a expliqué que le fait que l’Etat ait permis une concession pour le désenclavement du Chablais, permettait au CG de disposer de financements et donc de relancer le projet du tunnel sous le Semnoz, avec un tunnel urbain monotube gratuit (bonne idée par rapport à un bitube à péage), au tarif de 130 millions d’euros, pris en charge intégralement par le CG. La C2A prendrait en charge les aménagements de la sortie côté Vovray avec le raccordement à Seynod ; le CG prendrait en charge le raccordement à Sévrier avec la RD1508.

Nous avons insisté avec Michel Beal, le maire de Saint-Jorioz sur le fait que cette DUP commune allait au pire faire capoter les 2 projets, au mieux retarder le projet de TCSP pourtant bien lancé. En effet il faudra compter un retard de 2 ans soit une mise en service en 2020 !! En plus, le dossier de TCSP a été envoyé en septembre à l’Etat pour demander des subventions dans le cadre du Grenelle, ces subventions ne seront bien sûr pas accordées si un tunnel routier est adossé au BHNS…

Ces décisions sont purement politiques, une façon de faire passer le tunnel rapidement, il serait tout à fait possible de lancer deux DUP indépendantes en même temps et dans ce cas de conserver les subventions du gouvernement et de démarrer les travaux du TCSP plus rapidement.

Comme prévu, nos remarques n’y ont rien fait et la décision était déjà prise !!!

On se trouve donc avec un BHNS au rabais, retardé, sans subvention Grenelle, tout ceci dans la précipitation des élections…

Comme prévu, nous sommes très déçus. On y croyait pourtant, aux élus qui se réunissent autour d’une table, pour proposer des alternatives attractives à nos modes de déplacement. Toutes les villes adoptent cette mutation écologique, sauf nous… Nous sommes trop naïfs, tout est décidé d’avance par de grands penseurs…

Certes les choses bougent, mais on ne sait pas vraiment dans quel sens !!

Cécile LECOANET

Publicités

Rive ouest du lac : hold-up sur le BHNS ?

Un article de Jean-Pierre Crouzat, FRAPNA

Alors que les 63 communes qui composent le syndicat du SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale) du Bassin Annécien ont arrêté un document qui est en phase finale d’enquête publique, et qui stipule très clairement que la priorité sera donnée aux transports collectifs en site propre, des élus de poids du bassin annécien voudraient engager très rapidement la construction du tunnel sous le Semnoz. Pour eux, « tunnel et BHNS sont intimement liés ».

L’argent se fait rare, et l’Etat n’est pas chaud pour soutenir un projet de tunnel sur fonds publics. Ce qui signifierait un tunnel à péage, financé en partie sur fonds privés, et conduisant à une augmentation importante du flux routier sur la rive ouest du lac.  En particulier toujours plus de poids lourds et de transit touristique sur l’axe Annecy-Savoie. Alors que la préservation de la cluse du lac est citée par tous comme une priorité.

Pour qu’un report modal significatif s’effectue, de la voiture individuelle vers les transports collectifs, la priorité doit résolument être donnée à la mise en place d’un site propre continu tout le long du parcours, ou tout du moins sur les tronçons aujourd’hui embouteillés. Et pas à percer un tunnel qui 1) augmentera le trafic sur la RD 1508, et 2) n’incitera personne, sauf peut-être les foyers aux revenus les plus modestes, à délaisser son véhicule pour prendre le bus, aussi confortable soit-il.

Et il ne faudrait pas que le projet de TCSP soit bâclé ou repoussé sous prétexte que le tunnel revient sur le tapis, comme avant chaque élection, alors qu’aucun financement n’est prévu.

 

L’enquête publique sur le SCoT du bassin annécien va commencer

Le SCoT du bassin annécien (Schéma de cohérence territoriale) a été arrêté le 31 juillet dernier par les élus du Syndicat du SCoT. Qu’est-ce que cela signifie ?

Après plusieurs années d’élaboration, l’ensemble des documents constituant le SCoT a été approuvé par les élus, qui ont lancé une procédure de consultation en deux phases. Lire la suite

Le DOO du SCOT

Le Document d’Orientations et d’Objectifs est rédigé, une pré-concertation auprès des élus et des personnes publiques associées est en cours, puis ce projet sera arrêté et ce sera l’étape de l’enquête publique suivie de l’approbation du SCOT. L’objectif est de valider le DOO avant la fin de l’année 2013.

Lire la suite

Forum Transports le 16 mai – Salle Pierre Lamy à 19h00

Un article de Jean-Pierre Crouzat, administrateur FRAPNA

Transports et autres « petits désordres » du bassin annecien : quelles solutions pour demain ?

La FRAPNA et les Amis de la Terre organisent, le jeudi 16 mai à 19h00, le deuxième forum citoyen consacré aux problématiques de transports Lire la suite

Le tunnel sous le Semnoz n’est pas la priorité

Un article de Jean-Pierre Crouzat, administrateur FRAPNA

Nous demandons depuis des années, pour le bassin du lac d’Annecy, que les élus décident en priorité de l’amélioration des transports collectifs, pour que nous sortions progressivement du tout voiture”. Sans succès.

En contraste, c’est avec une certaine précipitation que le Conseil Général est en train d’appeler les communautés de communes de la cluse du lac d’Annecy à cofinancer l’achat de terrains, par de l’argent public, aux entrées nord et sud d’un hypothétique tunnel sous le Semnoz. Lire la suite