Tunnel or not tunnel : une concertation va être lancée

Le revoilà !

Tel le serpent de mer, le projet de tunnel sous le Semnoz refait surface de temps en temps, puis disparait à nouveau. Il en est de même pour notre blog « Libérez la RD 1508 », qui suit l’actualité lorsqu’elle repointe son nez.

Les choses semblent bouger à nouveau alors nous reprenons du service à travers ce blog.

Un petit rappel : c’est en janvier 2014 que le Conseil Départemental a décidé de coupler deux projets de déclaration d’utilité publique (DUP) : un Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) en rive ouest du lac d’Annecy et un nouveau tunnel de 2,9 km sous le Semnoz, abandonnant de facto la réhabilitation du tunnel existant de la Puya alors proposée par le bureau d’études SYSTRA.

Cette décision de couplage a été prise sans concertation avec les élus participant au Comité de pilotage de l’étude initiée en 2012, intitulée « Aménagement d’un Transport Collectif en Site Propre en rive Ouest du Lac d’Annecy », et encore moins avec la société civile.

Si cette étude avait abouti, le premier bus aurait circulé mi-2018 !

Le couplage était un moyen de faire passer le tunnel en force : les personnes souhaitant un Transport Collectif en Site Propre devraient accepter le tunnel !

Une double concertation en vue

Une quinzaine d’associations regroupées en un collectif « Grenelle des transports et de la qualité de l’air du bassin annécien » www.grenelleannecy.net demande depuis trois ans qu’une large concertation soit mise en place sur l’ensemble des projets de mobilité dans le bassin annécien.

Ce collectif a eu partiellement gain de cause puisque la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) a désigné une garante indépendante, Madame Isabelle Barthe, chargée de s’assurer que la concertation sur le projet dorénavant baptisé LOLA « Liaison Ouest Lac d’Annecy » – placée sous l’égide du Conseil Départemental – se déroule en toute transparence et dans les règles fixées par la récente charte de la participation du public.

http://www.participation-et-democratie.fr/sites/default/files/charte_participation_du_public.pdf

Par ailleurs, l’agglomération du Grand Annecy lance une « Concertation préalable relative au projet de Plan de Déplacements Urbains » et la CNDP a chargé la même garante, Isabelle Barthe, de surveiller cette concertation.

En conséquence, il va y avoir, non pas une, mais deux concertations publiques qui vont se dérouler en parallèle à partir du 17 octobre 2018 sur une durée de trois mois.

Ces concertations vont donner lieu à des réunions publiques, des réunions-débats, des ateliers thématiques, un site internet, des communications…

Ces deux concertations sont intimement liées. En effet, le projet de tunnel sous le Semnoz – connecté sur Seynod à une nouvelle voie urbaine (NVU) raccordée elle-même à la rocade annécienne – est intimement lié à la problématique globale des déplacements sur le bassin annécien.

Rappelons que le Conseil Départemental et l’agglomération annécienne ont signé le 27 juin 2016 une convention de financement conjoint à hauteur de 432 M€ pour tous les projets routiers programmés dans l’agglomération annécienne, projets auxquels on peut ajouter l’élargissement de l’A41 à deux fois trois voies entre Pringy et Allonzier-la-Caille :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et comme c’est in fine toujours le contribuable qui paye, c’est donc plus d’un demi-milliard d’euros que nos élus entendent injecter dans des projets routiers, et par conséquent davantage de trafic automobile et de pollution.

Concernant nos besoins de mobilité, il nous faut :

  • un transport collectif plus attractif que la voiture individuelle, ce qui implique cadencement, confort, fiabilité, sur un site propre intégral d’Annecy au-moins jusqu’à Doussard
  • des amplitudes horaires larges et simplifiés, sans modification pendant les vacances scolaires ou le week-end
  • un système d’information des passagers, clair, efficace et moderne
  • un projet global qui ne fasse surtout pas augmenter le trafic automobile, voire qui le réduise, pour une meilleure maîtrise de la pollution et des gaz à effet de serre
  • des parkings relais pour voitures et vélos, sécurisés et de capacité suffisante
  • des connexions performantes avec le pôle multimodal de la gare d’Annecy, avec de vraies correspondances bus, SNCF, et Léman Express vers Genève et la vallée de l’Arve

Cette double concertation va nous permettre de nous exprimer.

Soyez prêts !

Publicités